Je sais que j’ai des antécédents familiaux de cancer du sein. Est-ce que cela augmente mon risque de contracter un cancer du sein?

Dans certaines familles, des gènes anormaux (ou mutations génétiques) qui augmentent de beaucoup le risque d’un cancer du sein sont transmis de parent à enfant. On estime qu’entre 5 à 10% de tous les cas de cancer du sein sont dus à des facteurs héréditaires.

Les recherches ont révélé plusieurs gènes liés à un risque plus élevé de cancer du sein. Les plus communs de ces gènes sont le BRCA1 (breast cancer 1) et BRCA2 (breast cancer 2). En Amérique du Nord, environ 1 femme sur 200 porte une mutation génétique BRCA1 ou BRCA2. Cette prévalence est toutefois plus élevée chez certains groupes ethniques. Chez les femmes d’origine juive ashkénaze, la prévalence est de 1 sur 50.

Le simple fait d’avoir des antécédents familiaux de cancer du sein ne signifie pas nécessairement que vous courez un risque accru d’en contracter un vous-même. Les médecins recherchent dans vos antécédents familiaux certains facteurs précis qui pourraient suggérer un risque accru de cancer héréditaire.

Quel sont les antécédents familiaux qui peuvent suggérer un risque accru de développer un cancer du sein héréditaire?

Ces antécédents familiaux doivent inclure au moins un des facteurs suivants:

  • Vous ou une parente proche avez eu un cancer du sein avant 50 ans ou un cancer de l’ovaire sans égard à l’âge.
  • Deux parentes proches ou plus du même côté familial ont eu un cancer du sein ou de l’ovaire.
  • Vous ou une parente proche avez eu un cancer du sein et de l’ovaire ou un cancer dans chaque sein.
  • Un homme de votre parenté a eu un cancer du sein.
  • Vous êtes d’origine juive ashkénaze (Juifs d’Europe de l’Est) et avez une ou plusieurs parentes ayant eu un cancer du sein ou de l’ovaire.
  • Une parente proche porte une mutation génétique BRCA1 ou BRCA2.

Que devrais-je faire si je crois être à risque élevé en raison de mes antécédents familiaux?

Si vous répondez à l’un ou l’autre de ces critères ou si vous êtes préoccupée par vos antécédents familiaux, parlez-en à votre médecin. Il vous sera utile d’avoir en main les renseignements pertinents concernant les antécédents de santé de votre famille. Si possible, inscrivez-y l’âge qu’avaient vos parentes lorsqu’elles ont reçu leur diagnostic car les cancers qui surviennent à un âge plus précoce peuvent suggérer un pattern héréditaire.