Il arrive souvent que les gens ne sachent pas quoi dire ou quoi faire lorsqu’une amie ou quelqu’un de leur famille reçoit un diagnostic de maladie grave. Apprenez comment vous pouvez soutenir une personne ayant un cancer du sein, y compris les gestes concrets qui peuvent l’aider. Nous vous suggérons une liste de choses à dire, et une liste de propos que vous voudrez sans doute éviter de lui tenir.

Comment puis-je soutenir une personne qui a un cancer du sein?

Il est normal d’hésiter quant à quoi dire ou faire lorsqu’un être cher reçoit un diagnostic de cancer du sein. Voici des suggestions que vous trouverez peut-être utiles:

  • Être à l’écoute et la laisser diriger la conversation – laissez-la décider si elle veut parler de son cancer.
  • Respecter sa vie privée. N’insistez pas pour avoir des détails – laissez-la choisir ce qu’elle souhaite ou non partager sur sa situation.
  • Faire preuve d’honnêteté et d’ouverture quant à vos propres sentiments et préoccupations. Vous pouvez lui dire franchement que vous ne savez pas quoi dire ou quoi faire.
  • Assurer la que vous êtes là pour elle et que vous aimeriez l’aider dans la mesure de vos moyens.
  • Lui faire des offres précises, puis respecter vos engagements à son égard.
  • Garder le contact – même si c’est juste pour lui dire que vous pensez à elle. Vous pouvez communiquer par courriel, ou encore mieux, lui poster une carte de souhaits.
  • Après la fin de ses traitements, elle aura sans doute encore besoin de votre soutien. Restez en contact et offrez-lui votre soutien.

Que puis-je faire concrètement pour l’aider?

Acquittez-vous de tâches qui vont alléger son fardeau, tout en n’oubliant jamais de respecter son indépendance. Si elle a de la difficulté à demander de l’aide, offrez-lui de faire pour elle des tâches spécifiques, notamment:

  • L’amener à ses rendez-vous médicaux et lui offrir de prendre des notes pendant la rencontre.
  • Si elle subit une chimiothérapie ou une radiothérapie, la reconduire à ses séances de traitement et rester auprès d’elle.
  • Aller chercher ses enfants après l’école.
  • Garder ses enfants pendant une soirée ou une fin de semaine.
  • Sortir promener son chien.
  • Faire son lavage.
  • Faire du nettoyage chez elle.
  • Faire son marché à l’épicerie.
  • Si elle prévoit perdre ses cheveux, aller magasiner une perruque avec elle.
  • Organiser un groupe de proches qui tour à tour vont cuisiner ou s’acquitter d’autres tâches.
  • Lui apporter des repas dans de la vaisselle jetable qu’elle n’aura pas à vous retourner et qui peuvent être congelés au besoin. Demandez-lui quels sont ses plats favoris et s’il y a des aliments qu’elle tolère peut-être mal pendant ses traitements.
  • Lui apporter des vidéos et des livres à contenu divertissant.

Quoi lui dire pour la soutenir de mon mieux?

Mieux vaut dire quelque chose que de garder le silence. Peu importe les paroles que vous allez prononcer, les gens se souviendront que vous leur avez tendu la main pendant une période difficile.

Voici quelques exemples de choses à dire:

  • Je suis tellement désolée.
  • Comment composes-tu avec cette situation?
  • Je serai là pour toi.
  • Je suis là pour te soutenir, quels que soient tes besoins.
  • Fais confiance à ce que tu ressens.
  • Est-ce que tu veux m’en parler?

Qu’est-il préférable de ne pas dire ou faire?

  • Ne pas lui dire que tout va bien aller et qu’elle ne doit pas s’en faire. Le cancer est une maladie grave et personne ne peut prédire avec certitude que tout va s’arranger.
  • Ne pas lui dire de rester positive. Laissez-la exprimer ses sentiments quels qu’ils soient. Il n’existe pas de preuves scientifiques montrant qu’une attitude positive a une influence positive sur le cancer
  • Ne pas lui dire que vous savez comment elle se sent, même si vous avez déjà eu un cancer du sein.
  • Ne pas lui donner de conseils, à moins qu’elle ne vous en demande.
  • Ne pas lui demander «Que puis-je faire pour t’aider?» Cela l’oblige à se demander quelles tâches elle pourrait bien vous confier. Proposez-lui plutôt une tâche en particulier que vous pouvez faire pour elle.
  • Éviter de tout prendre en charge et d’essayer d’en faire trop pour elle. Laissez-lui conserver un sentiment d’autonomie et de contrôle sur sa vie.
  • Appeler avant de lui rendre visite. Elle peut avoir besoin de se reposer et ne pas être disposée à recevoir une visite à ce moment-là.