C’est un cancer du sein qui s’est propagé à partir du cancer primaire vers un autre site dans votre corps. Lorsque les cellules cancéreuses quittent le sein, elles migrent vers d’autres sites en empruntant les systèmes lymphatiques et sanguins et s’implantent souvent dans les os, les poumons, le foie et (plus rarement) le cerveau. Les cellules cancéreuses peuvent aussi migrer vers d’autres parties du corps, comme la peau et les glandes surrénales. Il est impossible de prédire où vont migrer les cellules cancéreuses.

Si vous avez déjà eu un cancer du sein, les métastases seront peut-être considérées comme une maladie récurrente. Ce qui signifie que des cellules cancéreuses ont survécu aux traitements antérieurs et recommencé à croître. Personne ne peut prédire la période de latence des cellules cancéreuses avant qu’elles ne recommencent à croître et puissent être détectées.

Si votre diagnostic initial en est un de cancer du sein métastatique, cela signifie qu’on a détecté des cellules cancéreuses et dans votre sein et dans d’autres parties de votre corps.

Dans ce cas, même si les cellules cancéreuses ont migré vers d’autres parties de votre organisme, vous serez traitée pour un cancer du sein. Un diagnostic de métastases osseuses n’est pas un diagnostic de cancer des os: les cellules sont toujours des cellules de cancer du sein. Pour traiter ce type de cancer, on administre des traitements pour le cancer du sein, peu importe où il est logé.

Votre médecin vous prescrira peut-être des tests pour vérifier si les cellules cancéreuses détectées dans d’autres parties de votre corps sont des métastases plutôt qu’une autre forme de cancer.

Les métastases osseuses peuvent être présentes dans n’importe quels os, mais elles se logent le plus souvent à proximité du centre du corps. L’épine dorsale est le site le plus fréquent, mais on trouve également des métastases osseuses dans la zone pelvienne (hanche), l’os du haut de la jambe (fémur), l’os du haut du bras (humérus), les côtes et le crâne.

Lorsque le cancer se propage dans les os, du calcium est parfois libéré dans le flux sanguin. Un taux élevé de calcium dans le sang (hypercalcémie) peut accentuer des symptômes que la personne ressent déjà, tels que constipation, nausées, perte d’appétit, fatigue et dans certains cas, déshydratation (soif excessive et urine abondante). Des fractures peuvent aussi survenir lorsque l’os est affaibli par le cancer. Il arrive que la croissance des cellules cancéreuses dans l’épine dorsale exerce sur la colonne vertébrale une pression qui peut éventuellement l’endommager et, dans les cas très graves, entraîner une paralysie.

La douleur est généralement le premier signal d’un cancer s’étant propagé aux os. Au début, la douleur est intermittente, et l’inconfort varie entre léger et plus aigu. Cependant, la plupart des métastases osseuses ne causent aucun symptôme. On les détecte généralement par scintigraphie osseuse, radiographie ou tomodensitogramme.

Métastases aux poumons

Le cancer qui s’est propagé dans les poumons peut apparaître sous forme de tumeur (masse unique), ou se disperser dans le revêtement des parois pulmonaires. Les métastases aux poumons peuvent également causer une accumulation de fluide dans les poumons, ou une cicatrice qui réduit leur capacité et leur élasticité; ces conditions rendent la respiration ardue. Des symptômes comme la toux ou une difficulté à respirer peuvent suggérer des métastases aux poumons, bien que la maladie puisse aussi être totalement asymptomatique. Les métastases aux poumons sont généralement diagnostiquées par radiographie ou tomodensitogramme.

Métastases au foie

Les cellules cancéreuses ont tendance à se répartir dans tout le foie plutôt que de former une tumeur unique. Plus le cancer se propage, plus le foie a tendance à grossir, et la pression sur la membrane extérieure peut devenir douloureuse. Les symptômes comprennent notamment douleurs abdominales, jaunisse, transpiration, constipation, perte d’appétit, perte de poids et, dans les cas graves, insuffisance du foie. Parfois, il n’y a aucun symptôme. Les métastases du foie sont généralement diagnostiquées par échographie abdominale ou tomodensitogramme.

Métastases au cerveau

Les cellules cancéreuses migrent parfois vers le cerveau. Le symptôme le plus courant est un mal de tête différent de vos maux de tête habituels. Selon les parties du cerveau qui sont affectées, vous pouvez souffrir d’étourdissements, de faiblesse générale ou latérale, d’instabilité, de difficulté à marcher ou écrire, de convulsions ou de double vision. Vous pouvez également souffrir de nausées, de vomissement et de fatigue. Ces symptômes peuvent survenir soudainement, mais se développent généralement au fil du temps. Vous ne souffrirez vraisemblablement pas de tous ces symptômes, et plusieurs d’entre eux peuvent être attribués à d’autres facteurs n’ayant rien à voir avec les métastases au cerveau. Les outils de diagnostic sont la tomodensitométrie et l’imagerie par résonance magnétique.