Les traitements systémiques sont des médicaments conçus pour détruire toutes cellules cancéreuses qui auraient migré ailleurs dans le corps. Ces médicaments agissent sur tout l’organisme en circulant dans le sang. La chimiothérapie, l’hormonothérapieet les thérapies ciblées sont des types de traitements systémiques.

La chimiothérapie consiste en l’administration de médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses ou entravent leur croissance. Elle peut être administrée seule ou en combinaison avec d’autres traitements, par voie intraveineuse ou orale. La chimiothérapie est habituellement dispensée par cycles, entrecoupés de périodes de repos d’une à trois semaines pour que vous puissiez vous remettre de certains effets secondaires.

Les effets secondaires peuvent inclure nausées, vomissements, perte de cheveux, ulcérations buccales et fatigue. Il est peu probable que vous souffriez de tous ces désagréments. Mais vous devez informer le personnel médical de tout effet secondaire, car il existe des médicaments pour les gérer ou les prévenir.

L’hormonothérapie est utilisée pour traiter les cancers du sein à récepteurs hormonaux positifs, ce qui signifie que les cellules cancéreuses ont des récepteurs pour les œstrogènes et la progestérone. Lorsque ces hormones se lient à ces récepteurs, particulièrement l’œstrogène, les cellules cancéreuses sont stimulées à croître et se diviser. Il existe divers types d’hormonothérapie qui agissent soit en diminuant la production d’œstrogène soit en empêchant les hormones de se lier aux cellules cancéreuses. Ces médicaments se présentent sous forme de comprimés et ont relativement peu d’effets secondaires. Le tamoxifène et les inhibiteurs de l’aromatase sont des médicaments couramment utilisés en hormonothérapie.

L’objectif de ce traitement consiste à «cibler» les cellules cancéreuses, ce qui cause moins de dommages que la chimiothérapie aux cellules saines et peut en réduire les effets secondaires. Le traitement ciblé fait appel à des médicaments conçus pour inhiber des molécules spécifiques situées sur ou dans une cellule cancéreuse, qui aident cette cellule à croître et se diviser. Le traitement ciblé peut être administré seul ou en combinaison avec d’autres médicaments.

La radiothérapie et la chirurgie sont les formes les plus courantes de thérapies locales (traitement ciblant une région du corps en particulier). Pour les cancers du sein métastatiques, les thérapies locales sont couramment, mais non exclusivement, utilisées pour gérer des symptômes comme la douleur.

La radiothérapie utilise des particules ou des rayons très puissants pour lutter contre le cancer en détruisant des cellules ou en ralentissant leur croissance. Elle peut entraîner des effets secondaires négatifs, en partie parce que les rayons qui détruisent les cellules cancéreuses peuvent également détruire des cellules saines. Lorsqu’elle est utilisée sur un site particulier pour gérer un cancer du sein métastatique, les effets secondaires (incluant une réaction semblable à un coup de soleil) sont souvent limités au site irradié. Par exemple, l’irradiation du pelvis pour traiter des métastases osseuses peut causer des diarrhées et des crampes abdominales et l’irradiation du crâne peut entraîner une perte de cheveux. La radiothérapie peut également causer de la fatigue.

On fait parfois appel à la chirurgie pour atténuer certains symptômes (par exemple, réduire la pression sur un nerf ou la pression découlant de l’expansion d’un organe, tel le foie ou le cerveau). Dans les cas de métastases osseuses, la chirurgie peut servir à implanter des tiges métalliques pour renforcer des os affaiblis. Si vous avez reçu un diagnostic initial de cancer du sein métastatique, il est peu probable que l’on vous prescrive une chirurgie pour exciser une tumeur au sein. Plusieurs médecins croient que la chirurgie n’améliore pas la survie, même si d’autres ne sont pas de cet avis. C’est une discussion que vous devriez avoir avec votre équipe de soins de santé.

Une bonne communication avec votre équipe de soins est essentielle à l’élaboration d’un plan de traitement. Vous devez bien comprendre le diagnostic, le pronostic et les options qui s’offrent à vous. En prenant vos décisions, vous devez prendre en compte votre mode de vie, votre emploi et d’autres enjeux de qualité de vie. Votre équipe de soins de santé peut vous aider à faire les meilleurs choix.

Si vous avez reçu un diagnostic de cancer du sein par le passé, vous avez probablement subi un traitement répondant à un protocole thérapeutique standard. Le traitement d’un cancer du sein métastatique est beaucoup plus personnalisé et adapté à votre cas particulier.

Plusieurs facteurs vont influencer votre traitement, notamment:

  • l’emplacement et l’étendue de vos métastases
  • vos traitements antérieurs et votre réaction à ces traitements
  • les caractéristiques de votre cancer primaire et des métastases
  • la progression des métastases (la réaction ou l’absence de réaction aux traitements)
  • la façon dont le cancer affecte votre vie quotidienne et votre qualité de vie
  • votre tolérance à des traitements antérieurs
  • les effets secondaires que vous souhaitez éviter
  • d’autres enjeux et choix personnels (p.ex., nombre de visites à l’hôpital, temps requis pour chaque visite)
  • votre âge et votre état de santé

Il n’existe pas de traitement ou de série de traitements qui convienne à tout le monde. Chaque cancer est différent et la réaction au traitement peut varier d’une patiente à l’autre. Les effets secondaires ne sont pas les mêmes pour tout le monde.

Le traitement débute généralement par une monothérapie. Ensuite, votre médecin vous fera passer des tests quelques mois après le début du traitement pour déterminer si le cancer progresse (les tumeurs grossissent ou le cancer se propage), s’il régresse (les tumeurs diminuent ou le cancer disparaît), ou s’il demeure stable (pas de changement).

Si le cancer progresse, on vous suggèrera peut-être un autre traitement ou, dans certains cas, une combinaison de traitements. Les traitements peuvent stopper la croissance du cancer ou ralentir sa propagation pendant des mois, ou même des années.

Vos choix de traitement comportent des avantages, des risques et d’éventuels effets secondaires pouvant affecter votre vie quotidienne. Les décisions de traitement sont difficiles à prendre et vous devrez peut-être passer par ce processus plus d’une fois au cours de votre maladie. Vous aurez parfois une sensation de montagnes russes émotionnelles en constatant que certains traitements fonctionnent et d’autres, non.

Rappelez-vous qu’en bout de ligne, la décision de poursuivre un traitement vous appartient. Vous pouvez également interrompre un traitement temporairement pour célébrer un événement familial, partir en vacances, ou simplement laisser votre corps se reposer.


Traitement des différents types de métastases

Les métastases osseuses peuvent être traitéespar chimiothérapie ou par hormonothérapie. Votre traitement peut également inclure une thérapie ciblée en fonction des caractéristiques du cancer. On vous prescrira peut-être des médicaments pour renforcer vos os – dont des bisphosphonates ou Xgeva® (denosumab). Ces médicaments servent aussi à prévenir et retarder l’ostéoporose (perte de masse osseuse). Ils aident à renforcer les os malades et empêchent la détérioration de se poursuivre, réduisant le risque de fractures ou de cassures. Certains de ces médicaments agissent pour réduire la douleur et l’inconfort causés par les métastases osseuses. La radiothérapie peut également servir à atténuer les symptômes et réduire la douleur.

Si le traitement ne soulage pas la douleur, parlez-en à votre équipe de soins de santé. Il existe d’autres médicaments et d’autres options (comme les coussins chauffants) qui peuvent vous aider à gérer la douleur. Des thérapies complémentaires comme l’acupuncture et le massage peuvent aussi être utiles. (Voir la section Approches intégrées et complémentaires à vos soins.) Il est important de soulager la douleur pour vous permettre de vous concentrer sur les choses qui sont importantes pour vous.

La chimiothérapie et l’hormonothérapie sont les traitements les plus souvent recommandés pour les métastases aux poumons. Une thérapie ciblée peut également faire partie de votre traitement. La chirurgie peut être utile si vous n’avez qu’une seule tumeur. Si des fluides s’accumulent dans les poumons, votre médecin peut les drainer avec une aiguille. Vous devrez peut-être séjourner à l’hôpital pour un drainage à l’aide d’un tube inséré dans les poumons.

Comme les métastases au foie ne se développent généralement pas sous forme de masse ou de tumeur unique, la chirurgie est rarement indiquée. Elles sont généralement traitées par chimiothérapie ou hormonothérapie. Une thérapie ciblée peut également faire partie de votre traitement.

Les métastases au cerveau peuvent être traitées de plusieurs manières: radiothérapie du cerveau entier, radiochirurgie (forte radiation ciblée également connue sous le nom de Gamma Knife ou Cyber Knife), chirurgie (craniotomie), thérapies ciblées, hormonothérapies, corticostéroïdes, anticonvulsivants et chimiothérapie.

«Quand je rencontre mon oncologiste, j’ai toujours une liste de questions et de préoccupations avec moi. Et j’amène toujours une ‘secrétaire’ pour prendre note de ses réponses.» 

Après un diagnostic de cancer du sein métastatique, il est important de vous entourer d’une équipe de soins de santé que vous croyez capable de vous aider à vivre le mieux possible. Ces personnes vont vous accompagner pendant longtemps. Vous devriez pouvoir leur parler en toute confiance et leur faire confiance lorsqu’elles vous donnent des informations qui vont vous permettre de faire des choix éclairés au sujet de vos soins.

Votre équipe de soins est multidisciplinaire – médecin de famille, oncologistes et autres spécialistes (soins infirmiers, physiothérapie, travail social, etc.). Votre pharmacien-ne est également une personne clé dans votre équipe et une source importante de renseignements concernant les médicaments que vous prenez ou prévoyez prendre. La composition de votre équipe peut changer avec le temps.

Conseils pratiques pour gérer vos soins

  • Demandez une copie de tous les rapports, prescriptions et autres documents concernant votre santé et conservez-les dans un classeur.
  • Tenez un registre de tous vos tests, de vos rendez-vous et des coordonnées de tous les membres de votre équipe de soins: médecins, infirmières, pharmaciennes, proches aidants, membres de la famille, etc.
  • Assurez-vous de pouvoir joindre certains membres du personnel médical après les heures normales en cas d’urgence.
  • Apportez toujours vos dossiers à vos rendez-vous médicaux et visites à l’urgence.
  • Conservez une liste de vos symptômes et effets secondaires.

Tirer le meilleur parti de vos visites médicales

  • Préparez d’avance une liste de questions essentielles.
  • Appelez Willow si vous avez besoin d’aide pour préparer votre liste de questions.
  • Amenez une personne de votre famille ou quelqu’un de vos proches pour vous soutenir et vous aider à noter les renseignements reçus.
  • Parlez des nouveaux symptômes, effets secondaires ou changements observés depuis votre dernière visite.
  • Posez vos questions les plus importantes en premier.
  • Si l’on vous dit quelque chose d’imprécis ou de confus, n’hésitez pas à demander des précisions ou une explication plus facile à comprendre.
  • Répétez dans vos propres mots ce que vous a dit votre médecin afin d’avoir la confirmation que vous avez bien compris ses dires.
  • Demandez à savoir qui vous pouvez contacter entre les rendez-vous, par téléphone ou courriel, si vous avez d’autres questions, souhaitez plus de précisions ou êtes préoccupée.

À un moment donné, vous déciderez peut-être de mettre fin à tous vos traitements. Cette décision est généralement prise lorsque le cancer métastatique est très avancé et que les problèmes de qualité de vie prennent le dessus sur le désir de vivre plus longtemps. Vous en viendrez peut-être à la conclusion qu’il n’y a plus rien à faire. Plusieurs femmes se sentent soulagées lorsqu’elles n’ont plus à se soumettre au traitement et à en subir les effets secondaires.

Il est préférable de discuter avec votre équipe de soins de santé avant de prendre une telle décision. Vous devez savoir comment cette décision risque d’influencer la progression de votre maladie. Même si vous décidez de mettre fin au traitement, votre équipe santé continuera à prendre soin de vous. Elle continuera à vous aider à gérer vos symptômes et fera tout son possible pour minimiser tout inconfort associé au cancer.